«

»

Juin 08

Videojeu N20 de Philips

Un nouveau type de loisir arrive sur nos écrans : le Videojeu N20 de Philips.

Il fait chaud en cette année 1977. Comme je ne pars pas en vacances, pour passer l’Eté, j’achète un tout nouveau jeu pour la famille, un Philips Videojeu N20. Après avoir lu entièrement la notice fournie, je relie l’antenne de cet objet rectangulaire gris sur la prise antenne de la télévision. Je mets ensuite les 6 piles R14 requise pour que ça fonctionne et enclenche le bouton marche/arrêt.

Pas encore d’image mais j’entends déjà des « bips » caractéristiques, signe que ça fonctionne. Cinq petites minutes de recherches pour avoir le bon canal et hop, le jeu s’affiche correctement.
A ce moment, avec mon fils, on regarde de plus près ce que le Videojeu propose. Nous avons le choix entre 4 jeux dont un qui peut se jouer seul : le tennis, le football, la pelote basque en solo ou à deux. On peut aussi régler l’angle de rebond, la vitesse et la taille des joueurs symbolisés par des barres.
Je prends un contrôleur et en un à mon gosse. Cette poignée de commande comporte une molette orange et un bouton. En appuyant sur celui-ci, le score revient à zéro et on peut commencer à jouer au tennis.

Jamais auparavant on pouvait contrôler ce qui se passait à l’écran mais aujourd’hui, tout est différent, révolutionnaire. La télévision est interactive.
Après quelques parties, on décide de tester un nouveau jeu. Ce sera le football. Je choisis d’incarner Monaco, mon fils prend St Etienne. Là, nous n’avons pas qu’une seule barre à contrôler mais deux : le gardien et un avant. Quelles parties passionnantes.

Ensuite, on décide de faire un troisième jeu, la pelote basque. A l’écran, on voit comme un « U » tourné à 90° sur sa droite. Comme pour le tennis, chacun a une barre verticale et on doit renvoyer la balle sur le mur. Le jeu des rebonds est intense et il faut jouer avec afin de marquer les précieux 15 points menant à la victoire.

Après s’être bien amusé, je dois retourner à mes principales occupations. Mon fils va pouvoir s’amuser seul grâce au 4ème jeu qui est aussi une pelote basque.

Ce nouveau type de jeu, ce qu’on appelle maintenant comme des « jeux de télévision » change radicalement de ce que l’on pouvait faire avant. Là, tout le monde peut participer et on peut même organiser des tournois. Il est même possible de brancher un pistolet (qui est vendu séparément) afin de profiter de deux jeux de tir.
Nul doute que ce genre de loisir aura un avenir, c’est certain.

(Tranche de vie d’une famille en 1977)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>