Atari 2600

En 1976, Atari confia à Al Alcorn de s’occuper d’un projet de console qui sera nommé Stella. Le prototype final fut assemblé par Cyan Engineering en 3 mois et pour moins de 500$.

La présentation de la machine eut lieu lors du CES de 1977. Nommée VCS (Video Computer Sytem) puis Atari 2600, elle fut commercialisée en octobre de la même année.
En 1983, pour le marché japonais, elle changea de design et fut baptisée Atari 2800 (son nom de code était Cindy).
La console rencontra du succès. Pendant les 14 ans de sa mise en vente, 30 millions d’unités furent vendues.

Console :
Nom de code : Stella
Processeur : MOS Technology 6507 8 bits cadencé à 1,19 MHz
Processeur graphique : TIA (Television Interface Adaptor)
Mémoire : 128 octets
Support : cartouches de 4 à 16 Ko
Palette graphique : 128 couleurs (8 niveaux d’intensité pour 16 couleurs)
Couleurs affichées : 128 (NTSC), 104 (PAL), 8 (SECAM)
Résolution : 160×192 pixels
Son : 2 voies mono
Ports : 2 ports manettes, 1 port cartouche et alimentation 9V. Câble d’antenne enfiché dans la console
Canal du signal : canal 59,25, 178 MHz
Dimensions : 345x230x90 mm
Poids : 1350g

Manette :
Taille : 95x88x114 mm
Boutons :
– Joystick
– 1 bouton d’action
Ergonomie : joystick raide, prise en main inconfortable. Le mieux est de poser la manette sur une table.
Poids : 186g

Neuve, cette console était vendue 1790F (273€)
Maintenant, cette console n’existe plus qu’en occasion sur des sites de ventes ou bien en magasins spécialisés.
Selon l’état, la présence de la boite, notice ou le nombre de jeux fournis, les prix sont très variables. Comptez à partir de 10€ à une soixantaine d’euros.
Pour un joystick, comptez une dizaine d’euros.

Il est possible de démonter très facilement l’Atari 2600 pour changer la coque ou la carte mère. Dans cette dernière, seule l’antenne peut être désolidarisée facilement de la console. On ne trouve pas de pièces détachées de la console. A contrario, on trouve de nombreuses consoles vendues HS.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.